« A vos ID ! » : démocratie, liens ville-campagne

Intervention de Sabrina Hamadi

 

Monsieur le Président, chers collègues, mon intervention sera brève car beaucoup de choses ont déjà été dites sur l’évolution des « ID en campagne ». Je souhaitais tout de même expliquer pourquoi je pense que ce dispositif est particulièrement intéressant.

Au fil de ses évolutions, il a gagné en précision, en accessibilité, en efficacité. La simplification de l’instruction, sa progressive popularisation et son principe d’actions ciblées sur des enjeux thématiques, tout cela contribue à favoriser la transformation écologique et sociale des territoires, ainsi que leur développement endogène.

Désormais baptisé « A vos ID ! » et étendu aux agglomérations, c’est un véritable outil d’innovation au service l’économie des « biens communs ». Je tiens d’ailleurs à souligner la cohérence globale entre les enjeux thématiques du cadre d’intervention du dispositif et les orientations que nous souhaitons voir dans le Schéma régional de développement économique qui sera adopté en fin d’année. « A vos ID ! » peut être un des outils qui permettra la déclinaison opérationnelle des orientations du SRDEII. Par la concrétisation de projets locaux autour des enjeux de progrès démocratique, social et environnemental, il participe au renforcement du développement local.

Je m’attarderai si vous le permettrez sur deux thématiques prioritaires du dispositif pour en expliquer les bénéfices.

D’abord la démocratie. Une partie de la crise démocratique se trouve dans le sentiment de confiscation du pouvoir de décision. Pour beaucoup, l’exercice de la citoyenneté ne peut plus se résumer à un bulletin de vote. A travers la volonté de renouveler les formes d’expression de la population, il y a l’idée de faciliter la réappropriation des outils de concertations existants. Avec « A vos ID ! », la Région peut financer de la recherche-action, de l’ingénierie-conseil et de l’animation dans les territoires pour créer un service en ce sens. Autant de services émergents qui créeront une valeur ajoutée sociale et économique.

En matière de ce que l’on appelle la « démocratie numérique », il faut laisser s’exprimer les jeunes créateurs avec par exemple la mise en place d’outils ou de services numériques facilitant l’engagement citoyen. Vous l’aurez compris, « A vos ID ! » gagne à être popularisé parce qu’il est facteur d’innovation sociale.

Ensuite, au-delà d’une simple extension des « ID en campagne » dans les agglomérations, je tiens à souligner la volonté de soutenir des porteurs de projets visant le développement durable entre villes et campagnes, renforçant ainsi le lien vital entre les deux. Il y a l’idée d’encourager le développement de services réciproques, c’est-à-dire un système d’échange engendrant les externalités positives pour les territoires.

Si l’on parle de diversification des sources de revenu pour les exploitations agricoles, d’un rapprochement producteurs/consommateurs et de production biologique, on active une quantité de liens constructifs : des débouchés de proximité pour les agriculteurs, un service rendu à l’environnement par la réduction des pollutions, une production de biens communs par la qualité des paysages, l’accessibilité des territoires aux habitants des villes, des aménagements pour une pratique de loisirs, une valorisation énergétique de la biomasse…

C’est valable pour d’autres secteurs d’activité et c’est précisément ce type de boucle vertueuse que peut financer « A vos ID ! ». On pourrait aussi faire émerger des projets qui croisent les pratiques entre jeunes urbains et jeunes ruraux par des coopérations renforcées entre lycées.

Vous l’aurez compris, multiplier les relations ville/campagne, c’est renforcer les liens de toutes natures entre les territoires et c’est aussi une manière de répondre à ceux qui aiment tant opposer la ville et la campagne, les bobos des villes et les désœuvrés des campagnes. Opposer les deux est un non-sens et extrêmement préjudiciable à la cohésion dont nous avons besoin pour construire une société plus solidaire, tournée vers l’avenir.

Je terminerai en disant que « A vos ID ! » est également un outil qui permet l’expérimentation. Une expérimentation qui se caractérise à la fois par le droit à la création et à l’innovation, mais aussi par un droit à l’échec, donc à la prise de risque et à l’acquisition d’expérience. Dans les deux cas, les porteurs de projet y gagnent.

Je vous remercie.