Portrait Pascale Rossler

Budget 2015 : biodiversité, tourisme

Intervention de Pascale Rossler

 

Comme l’a dit Jean Delavergne, l’impact sur l’économie de la qualité de notre environnement en fait un sujet qui mériterait encore des budgets bien plus importants. Je voudrais en quelques mots souligner le maintien d’un budget satisfaisant et ambitieux dans les politiques indispensables que sont les véloroutes (nous avons atteint l’objectif qui était le nôtre de devenir la premère région a vélo avec 3400 km d’itinéraires réalisés), sur le tourisme pour tous, et je ferai un focus sur l’appel a projet hébergements légers, qui a pour vocation de diversifier l’offre d’hébergements (notamment) dans les campings le long des itinéraires cyclables, avec des hébergements en dur pour les petits budgets à environ 10€ par personne et par nuit.

L’éducation à l’environnement et la biodiversité voient leur stratégie rassembler les acteurs de manière toujours plus synergique et cohérente, avec l’État, notamment sur l’Observatoire régional de la biodiversité (ORB), qui voit sont action confortée, aux cotés du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP) qui va collecter et rassembler désormais toutes les connaissances naturalistes. Les trames vertes et bleues enclenchées dans tous les contrats territoriaux (nous en reparlons ce soir), les plans d’action s’y rapportant dans les pays, les conventions vertes, les agendas 21 dans les lycées et la stratégie de l’écopôle élaborée collectivement en ciblant des thématiques et des publics prioritaires (les élus en font partie !)…

Tout cela forme désormais un noyau dur d’acteurs et de politiques qui travaillent en intelligence et complémentarité pour que la prise en compte de ces enjeux continue à progresser car la marge de progrès est encore grande.

Je vous remercie.