Budget 2016 : transition écologique

Intervention de Benoît Faucheux

 

Monsieur le Président, chers collègues,

Ce budget est le premier de cette nouvelle mandature. Comme vous le savez, la date des élections nous a contraints à le préparer dans un temps très court. Depuis le début du mandat, les services et les collaborateurs des élus de l’exécutif ont été particulièrement mobilisés et réactifs sur la préparation du budget et je voudrai tout d’abord les en remercier.

Avec ce budget, nous marquons clairement la priorité régionale en faveur de la transition écologique. La collectivité régionale met en oeuvre son projet : elle aide le territoire régional à entrer dans le 21ème siècle, avec des politiques orientées vers la réduction de l’empreinte écologique de notre territoire, qui nous rendrons moins dépendants des matières premières importées et donc moins vulnérables aux perturbations des marchés mondiaux.

En tant que Vice-président à l’environnement et à la transition énergétique je me réjouis évidemment que dans un contexte budgétaire qui commence à très contraint le budget environnement soit maintenu à 16 millions d’euros. De plus il permettra de dégager 1 million d’euro pour commencer la mise en œuvre du Service Public Régional de l’Energie sur lequel nous reviendrons en fin de journée.

Mais la transition écologique est un projet global, qui mobilise l’ensemble des politiques régionales :

En 2016 nous ajouterons 5 millions d’euros supplémentaires  pour financer les travaux d’efficacité énergétique dans les lycées ce qui portera cette ligne à 20 millions.

A quoi il faut rajouter 20% des enveloppes des CRST soit 6 millions

20% des aides agricoles qui vont à la bio, soit 1 million

Et pour finir, il faut ajouter le budget Transport, en enlevant bien évidemment le financement des aéroports qui ne relève pas de la transition écologique, ce qui représente 193 millions d’euros.

Au total ce sont 236 millions d’euros qui sont mobilisés, soit un peu plus d’un quart du budget des interventions de la collectivité (hors frais de structure : 894 millions)

2016 permettra de jeter les bases du Service Public Régional de l’Energie et de lancer les tous premiers investissements. Le budget 2017 sera celui de son déploiement, les choix budgétaires devront être cohérents avec cela.

L’année 2016 sera aussi celle de l’élaboration du SRDEII, qui permettra une remise à plat des aides économiques régionales. Nous serons particulièrement attentifs à ce que la transition écologique soit un axe fort et transversal de notre politique économique, pour permettre aux entreprises du territoire régional de s’adapter à la raréfaction des matières premières et ainsi être moins vulnérables aux perturbations des marchés mondiaux, et pour réduire l’empreinte écologique de notre territoire.

2016 est un budget au service de la transition écologique, 2017 le sera encore plus.