Budget 2020 : la transformation écologique de l’économie, la rénovation énergétique du bâti

Intervention de Jean-Philippe Grand

Ce budget 2020 nous fournit l’occasion d’illustrer concrètement l’engagement de notre Région en matière de transition écologique et d’efficacité énergétique du bâti et, comme j’ai déjà pu le faire par le passé, je voudrais souligner que cela va bien au-delà du seul budget environnement.

1) Le Contrat d’Objectif Energétique du Parc Immobilier (COEPI) traduit une accélération dans le cadre de la COP régionale de la politique énergétique que notre collectivité a engagée depuis 2004. Son objectif est de passer des contrats globaux de performance qui doivent permettre d’atteindre à l’horizon 2030 une réduction de 40 % des consommations d’énergie du patrimoine bâti de la Région en optimisant les investissements. 64 lycées publics ainsi que le FRAC à Orléans et le CREPS  à Bourges sont concernés, pour un budget d’investissement de 41,22 M€.

2) Toujours concernant le parc immobilier de la Région, notre majorité acte aujourd’hui l’augmentation substantielle des budgets de construction des deux nouveaux lycées, dont les bâtiments se veulent démonstrateurs, notamment sur la performance énergétique et les émissions de carbone :

+ 19,6 M€ pour le lycée de Hanches (portant le projet à 56,6 M€) ce qui permettra l’accueil de 1200 élèves dans une démarche exemplaire sur l’utilisation des matériaux biosourcés bas carbone et la réduction des consommations d’énergie en fonctionnement

+ 22,42 M€ pour le futur lycée de Châteauneuf-sur-Loire (portant le projet à 59,42 M€), ce qui permettra là aussi l’accueil de 1 200 élèves (y compris post bac) là aussi avec usage de matériaux biosourcés.

3) Le déploiement des Plateformes Territoriales de la Transition Energétique (PTRE) se réalisera en 2020, accompagné par le lancement de la Société de Tiers Financement.

4) Les contrats régionaux de solidarité territoriale (CRST) sont un outil de déclinaison de nos objectifs climat-énergie. Dans cette génération de contrats avec les agglos et les pays, c’est une enveloppe totale de 49,5 millions d’euros qui est consacrée à la priorité transversale liée à cette déclinaison du plan énergie climat dans les territoires (à ce jour, à l’issue de la CP de novembre 2019, ce sont 17,6 millions d’attribués, car tous les 37 CRST ne sont pas tous au même stade).

5) Suite à l’adoption en octobre dernier du Plan Régional de Prévention et de Réduction des Déchets (PRPGD), la Région accompagnera les projets permettant de favoriser le tri à la source des biodéchets et de développer le recyclage via l’appel à projet économie circulaire.

6) La Région renforce le volet économie circulaire, dans le cadre du Plan régional d’action en faveur de l’économie circulaire, avec, par exemple, le soutien aux projets d’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT).

7) Je tiens à souligner aussi que les « contrats de transition écologique » de la communauté de communes Berry Grand Sud (18) et du Pays Vendômois (41) se font en grande partie avec des crédits du Conseil régional, 80 % environ.

8) La transformation écologique de l’économie passe à nos yeux également par le soutien apporté à l’économie sociale et solidaire. Nous continuerons donc à le faire de manière volontariste comme nous l’avons toujours fait !