Portrait Gilles Deguet

Budget primitif 2012 : gestion de l’eau et efficacité énergétique

Intervention de Gilles Deguet

Monsieur le Président, chers collègues, j’aimerais brièvement illustrer par l’exemple de la partie du budget environnement que j’ai préparée, la double caractéristique de notre budget, son volontarisme et son adaptabilité.

La situation de crise multifactorielle dans laquelle nous nous trouvons, accompagnée d’incertitudes dans tous les domaines, nous impose en effet à la fois d’engager résolument et le plus vite possible les politiques qui traiteront les causes profondes de ces crises, et de rester très réactifs, dans ce cadre, aux évolutions du contexte.

J’en prendrai deux exemples:

– Sur le programme « gestion de l’eau ». Vous vous souvenez que nous nous sommes engagés à consacrer 400 000€ supplémentaires à cette politique dans le cadre du CPER. Nous allons cette année encore soutenir les actions des contrats de rivière, et susciter la création de nouveaux contrats. Mais notre action s’inscrit dans un cadre où l’agence de l’eau constate les difficultés croissantes de toutes les collectivités territoriales,  à seulement maintenir leurs engagements dans ces politiques. Nous même vivons dans l’incertitude à la fois sur nos compétences et sur nos ressources. Et pourtant il faudra bien sécuriser ces engagements forts pour la reconquête de la bonne qualité de l’eau.

– Sur le programme « usages en faveur de l’efficacité énergétique » dont vous voyez tous l’importance à la fois pour la lutte contre les dérèglements climatiques et pour la justice sociale, nous déployons un dispositif complet de développement de la rénovation énergétique: 

> en premier point l’information et la sensibilisation; nous soutenons, je le répète chaque fois que je le peux, les espaces info énergie qui constituent un vrai service public de l’information énergétique et climatique, et nous maintiendrons notre effort cette année. Mieux, nous nous sommes engagés à verser notre part pour augmenter le nombre d’animateurs; mais nous buttons sur la participation insuffisante des autres collectivités, soit du fait de leurs orientations, soit parce qu’elles sont financièrement étranglées. 
  
> en second lieu, nous lancerons cette année le dispositif Energetis que vous avez voté en octobre; sa montée en puissance devrait lever des blocages à la réhabilitation thermique des logements, que notre dispositif Isolaris accompagnera. Mais une vraie relance de ce secteur demande une politique nationale d’ampleur. C’est cette politique que nous appelons de nos voeux et pour laquelle nous nous battons. Quand elle se mettra en place, la région Centre sera prête.

 

Session du 15 Décembre 2011
Icône fichier PDF

Rapport : Budget Primitif 2012