Compte administratif 2015

Intervention de Jean-Philippe Grand

 

C’est avec un plaisir non dissimulé que je voterai avec notre groupe ce compte administratif 2015. Comme l’a dit Charles Fournier, je fais partie de ceux qui ont eu le plaisir de participer lors du dernier mandat à la majorité et profite de l’occasion qui m’est offerte aujourd’hui pour remercier tous les habitants qui ont perçu l’engagement qui avait été le nôtre et ont donc choisi de nous renouveler leur confiance.

Alors, quels enseignements peut-on tirer de ce compte administratif ? Tout d’abord que les investissements sont très importants et que notre soutien à l’économie régionale reste un engagement de tous les instants. Plus de 97 millions d’euros ont été investis en 2015 pour rénover et construire dans nos lycées ce qui représente un effort remarquable quand on connaît les contraintes budgétaires auxquelles nous devons faire face. De plus, non seulement nous avons maintenu les 15 millions d’euros investis pour les opérations d’efficacité énergétique dans nos lycées mais nous avons souhaité le porter à 20 millions par an pour ce mandat car nous sommes convaincus que l’enjeu est majeur non seulement pour l’environnement mais également pour notre économie régionale.

Nous avons également fait le choix d’adosser au SRADDT actuel un Plan Climat Énergie Régional qui définit les politiques à conduire dans tous les secteurs d’activités pour atteindre une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Parallèlement, la Région a co-élaboré avec l’Etat le Schéma Régional Climat Air Énergie, document stratégique qui expose les orientations et les objectifs en matière d’économies d’énergie, de production d’énergie dont les énergies renouvelables, de limitation des émissions de gaz à effet de serre et en qualité de l’air.

Nous avons également maintenu notre engagement pour les lycéens avec des dispositifs comme Trans europ Centre et la politique de prévention santé dans les lycées qui sont réellement des marqueurs de notre équipe dont je suis particulièrement fier.

On peut noter la forte montée en puissance d’ID en campagne qui entre dans une phase d’appropriation par les acteurs associatifs locaux, et d’acceptation par les élus . J’en profite pour conseiller à monsieur Peltier de se renseigner auprès de ses collègues avant de tailler dans ce dispositif et de nous conseiller de rediriger les crédits vers des politiques qu’il souhaite favoriser. J’ai pu constater en commission aménagement du territoire que de nombreux élus de toutes obédiences considéraient qu’ID en campagne est désormais dans le paysage des dispositifs portés par la Région. Certains s’en accommodent très bien et ont compris que laisser émerger des projets portés par les associations pouvait aussi faire partie d’une reconnaissance de la démocratie directe que nous souhaitons accompagner.

Je tiens à saluer également les efforts particuliers pour Cap Asso avec plus de 15 millions d’euros affectés et l’engagement que nous prenons  de pérenniser ce dispositif marqueur de notre politique régionale . Je ne suis absolument pas d’accord avec ceux qui considèrent qu’il faudrait impérativement limiter ce dispositif dans le temps . Certains peuvent l’être et le sont ! D’autres doivent être  pérennisés non pas pour les tenir sous perfusion comme je l’ai entendu mais bien pour maintenir une activité sur tous les territoires qui ne bénéficient pas ou plus d’aides d’autres collectivités.