Non à un report du calendrier électoral, oui à une compensation budgétaire et à la décentralisation !

Vœu proposé par les groupes de la majorité

Le Président de la République a soutenu auprès des représentants des collectivités locales et des parlementaires qu’il envisageait un report de 12 à 18 mois des prochaines élections régionales et départementales prévues en mars 2021. La motivation, affichée, d’un tel report serait l’incompatibilité de la période électorale avec la nécessaire relance économique et l’aboutissement d’un acte de décentralisation.

La relance économique est en effet nécessaire. Notre pays subit des destructions d’emplois, le tissu social est mis à mal, les entreprises restent dans l’incertitude sur leurs perspectives d’activités. Pour agir les leviers existent, au niveau de l’Etat et dans les régions, en coopération. Notre Région est prête à agir, dès maintenant, pour cette relance. Elle a d’ailleurs déjà agi durant la période la plus aigüe de la crise sanitaire, avec toutes les collectivités territoriales. Mais cette relance ne prendra pas simplement 6 mois, ce serait une utopie. C’est une action dans la durée qui est à mener, une action résolue et déterminée, une action sur laquelle les citoyens doivent pouvoir se prononcer.

De la même manière, depuis de nombreuses années, une réorganisation territoriale efficace, coproduite et non imposée par le pouvoir central est attendue. La concertation pour un approfondissement de la décentralisation avait commencé avant la crise, pourquoi la crise viendrait-elle soudainement conditionner la décentralisation à un report électoral ?

Nous nous élevons donc contre cette idée qu’un report d’échéances démocratiques serait nécessaire. Rien ne justifie un tel report.

En conséquence, le Conseil régional Centre-Val de Loire, réuni les 2 et 3 juillet 2020 à Orléans :

–        Réaffirme son attachement inconditionnel à l’organisation décentralisée de la France,

–        Demande solennellement au Président de la République, au Gouvernement et au Législateur de respecter le mode de scrutin régional et le calendrier actuel des prochaines élections locales.

VŒU ADOPTÉ :

Pour : groupe écologiste, groupe SRD (Socialistes, Radicaux, Démocrates), groupe UDC (LR, UDI)

Contre : Pierre Commandeur