Portrait Michelle Rivet

Orientations budgétaires pour 2015 : Soutenir la culture, l’associatif et le développement rural

Intervention de Michelle Rivet

Monsieur le président, chers collègues, la question du soutien de l’investissement est omniprésente dans notre séance tout particulièrement celle de l’investissement public pour soutenir l’économie régionale. Je voudrais faire un focus sur des actions régionale qui me semblent relever aussi de l’investissement même s’il s’agit plutôt en l’occurrence d’investissement immatériel.

Je veux parler des politiques menées par notre Région et qui sont destinées à soutenir l’emploi culturel (les PACT), associatif (les CAP asso), l’ingénierie territoriale (ID en Campagne) et je pourrais aussi mentionner la ligne animation des contrats régionaux de Pays.

Monsieur le président, vous avez constaté la vitalité associative de nos territoires lors de votre venue à Bourges lundi dernier pour la signature de conventions CAP asso. Une vitalité qui repose sur les bénévoles mais que nombre d’entre eux ont attribué pour bonne part à ce soutien régional et aux salariés qu’il a permis d’embaucher. Notre Région peut être fière d’être la seule à avoir maintenu ce type d’aide à l’emploi associatif. Et qui peut dire que CAP asso ne travaille pas pour l’avenir quand il permet de développer ici une épicerie sociale ou là une couveuse d’entreprise ?

De la même manière ID en Campagne, dispositif unique lui aussi, fait émerger sur les territoires de nouvelles filières : écoconstruction, bois énergie, circuits alimentaires, approvisionnement de la restauration collective,nouveaux produits et services… c’est du soutien à l’innovation.

Ces dispositifs pariant sur le facteur humain et l’emploi pour booster l’activité sont particulièrement fondamentaux en zone rurale et dans ce qu’on nomme à présent l’hyper rural. Il faut y soutenir la valorisation des ressources et la recherche des solutions qui nous seront indispensables demain.

De même les thermiciens partagés, l’animation des contrats locaux de santé par exemple financés dans les Contrats Régionaux de Solidarité Territoriale (CRST) sont indispensables pour réfléchir les investissements.

Toutes ces aides sont incompréhensiblement comptabilisées dans la catégorie fonctionnement de notre collectivité et dans le contexte de course aux restrictions sur ces dépenses je souhaite alerter sur le danger qu’il y aurait à les réduire.

Elles sont en effet essentielles tout particulièrement pour les territoires ruraux et pour les associations dont nous tenons à préserver et à favoriser le dynamisme.

Je vous remercie.