Portrait Jean-Philippe Grand

Plan régional de mobilisation pour l’emploi et travaux dans les lycées

Intervention de Jean-Philippe Grand

 

Monsieur le Président, mes chers collègues, grâce à un niveau élevé des investissements régionaux en matière de rénovation de nos lycées, nous avons maintenu un nombre d’emplois conséquent dans les métiers du bâtiment. On évalue à 500 le nombre d’emplois directs à temps plein qui permettent de réaliser les travaux dans nos lycées chaque année. Et à plusieurs milliers les emplois induits par la fournitures des matériaux et des services annexes.

 

C’est par souci d’exemplarité de nos réalisations que nous avons aidé à développer de nouvelles compétences qui créeront des emplois non délocalisables dans les années à venir.

 

Je citerai en exemple le bâtiment à énergie positive de vie scolaire du lycée Jean Zay que nous inaugurerons demain.

 

Exemplaire techniquement, la construction de ce bâtiment a permis d’aider les entreprises à monter en compétence pour cette réalisation très en avance sur la réglementation. Nous sommes persuadés que cela permettra à ces entreprises de valoriser ces nouvelles compétences pour obtenir d’autres  marchés créateurs d’emplois pour notre région. Les matériaux mis en oeuvre ont été pour une grande part fabriqués dans notre région. Que ce soit les fenêtres à triple vitrage ou l’ossature bois, leur fabrication locale a, là encore, permis aux entreprises de relever des défis technologiques encore jamais rencontrés. Cela leur donne un coup d’avance dans une industrie fortement concurrentielle et qui nécessite en permanence d’être innovants.

 

D’une manière générale, la rénovation thermique de nos bâtiments régionaux, est non seulement un moyen pour les entreprises régionales d’assurer un volant d’affaires qui n’est pas négligeable, mais c’est également la possibilité de s’aguerrir pour pouvoir obtenir de nouveaux marchés auprès d’autres collectivités et des particuliers. À terme, ce sont des milliers d’emplois qui seront créés pour répondre à la demande régionale de rénovation thermique.

 

J’aimerais ajouter un point qui me tient à cœur. Ce sont plus de 40 000 heures en insertion qui ont été réalisées sur nos chantiers en 2012. Ce sont donc des centaines de personnes qui ont repris pied dans l’emploi grâce à une volonté politique forte de la Région Centre d’aider à la réinsertion de ceux qui sont éloignés de l’emploi. Pour la plupart d’entre eux, ce retour vers l’emploi à permis d’acquérir des compétences qu’ils pourront valoriser auprès d’entreprises du bâtiment qui recherchent en permanence des personnels qualifiés.

 

Notre rôle est bien évidemment de nous assurer que la qualité de vie de nos lycéens et des équipes enseignantes est la meilleure possible dans nos lycées. Vous avez compris que notre rôle économique dans le maintien et le développement de l’emploi est important. Nous sommes persuadés que notre choix de l’exemplarité à un effet levier bénéfique pour l’ensemble de la profession du bâtiment.

 

Et comme vous le savez : si le bâtiment va,  tout va !

 

 

Session du 26 Septembre 2013
Icône fichier PDF

Communication : Plan de mobilisation pour l’emploi