Projet de Parc Naturel Régional Sud-Berry : une étape importante a été franchie

Voilà un demi-siècle que les Parcs Naturels Régionaux (PNR) permettent d’asseoir un développement économique et social de leur territoire, tout en y préservant et valorisant le patrimoine naturel, culturel et paysager. Espaces habités, ouverts à tous, ils ont une mission d’éducation du public à la biodiversité locale. Chacun d’entre eux est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités qui ont approuvé la charte du parc.

Il existe aujourd’hui trois PNR en Centre-Val de Loire : le PNR Perche (commun avec la Région Normandie), le PNR Loire-Anjou-Touraine (commun avec la Région Pays de la Loire) et le PNR Brenne.

Au total, la France compte une cinquantaine de PNR, qui couvrent plus de 4 300 communes réparties dans 18 régions.

Les Pays du Berry-Saint-Amandois (Cher) et de La Châtre-en-Berry (Indre) ont entamé une réflexion sur l’opportunité de créer conjointement un PNR « Sud-Berry ». Depuis la pré-étude d’opportunité menée en 2016 par le Pays Berry-Saint-Amandois, le groupe écologiste appuie chacune des étapes de ce projet de PNR :

  • qui engagerait les territoires du Sud-Berry dans la transition, c’est-à-dire dans le changement des comportements individuels et collectifs, des modes de production, d’habitation et de consommation, des usages des ressources et des déplacements ;
  • qui contribuerait à mieux connaître toutes les formes de nature, à vivre ces espaces de liberté, à respecter leur beauté et à prendre soin ;
  • qui constituerait un atout pour favoriser ces transitions avec la participation des habitants.

Le groupe écologiste au Conseil régional Centre-Val de Loire se réjouit qu’une nouvelle étape décisive ait été franchie en ce mois de mai 2020. En effet, sur proposition de Michelle Rivet, vice-présidente de la Région déléguée à l’environnement et au développement rural, la commission permanente régionale a décidé d’approuver les conclusions de l’étude sur l’opportunité de créer un PNR sur le territoire du Sud-Berry et de prescrire l’élaboration de la charte du parc, engageant ainsi la procédure de création du PNR.

Le rapport adopté par la Région a également validé le périmètre géographique de la charte, qui englobe 133 communes (et qui pourrait évoluer à la suite de l’avis d’opportunité du Préfet), le calendrier et les modalités d’association à l’élaboration de la charte. Enfin, l’Etat est sollicité pour émettre un avis d’opportunité (cet avis étant attendu en principe pour décembre 2020).

Les élus du groupe écologiste au Conseil régional