Agriculture et alimentation : la nécessaire transition

L’alimentation est le besoin premier vital de l’humain. Elle représente aussi un enjeu de santé. Il est donc important que l’agriculture soit confiée à des paysans soucieux de produire des aliments de qualité et non à des industriels dont l’objectif premier reste le profit. Notre action doit donc porter sur le développement de fermes à taille humaine comme sur des circuits de transformation plus respectueux de l’environnement mais aussi des hommes. 

Il nous faut développer l’implantation locale et biologique, l’interaction entre les acteurs (semences, fourrages, élevage, maraîchage, partage de matériel, de lieux de transformation et de connaissances), relocaliser et renforcer la communication sur l’alimentation de qualité, de préférence biologique, ses vertus, son impact sur notre quotidien et notre santé. 

Fonds Renaissance : restauration et hébergement

Intervention de Christelle de Crémiers Les mesures de confinement ont évolué, mais elles durent. Dès le mois d’avril, la Région a mis en place avec la Banque des Territoires et les EPCI volontaires le fonds « Renaissance » pour des avances remboursables aux entreprises de moins de 20 salariés. De leur côté, les EPCI ont contracté avec… Voir plus →

Portrait Michelle Rivet

Plan de relance européen : Loire et agriculture

Intervention de Michelle Rivet Monsieur le Président, chers collègues, je vais évoquer deux points du plan de relance européen. Tout d’abord souligner que React-EU prévoit une enveloppe de 6 millions d’euros  pour le programme opérationnel interrégional Loire.  Cette enveloppe va permettre d’abonder des lignes très sollicitées du programme dans l’axe biodiversité  particulièrement . Notre assemblée… Voir plus →

CPER 2021-2027 : enjeux en matière de tourisme et d’alimentation

Intervention de Christelle de Crémiers Le tourisme marque son entrée dans cette nouvelle édition du Contrat de Plan Etat Région. En tant que collectivité régionale qui a su très tôt, depuis plus de vingt ans, se saisir de l’enjeu que représentent les itinérances douces pour le tourisme, qui a été pionnière dans le tourisme à… Voir plus →

Il faut suspendre l’utilisation du prosulfocarbe

La Direction Générale de l’Alimentation (DGAL) du Ministère de l’Agriculture a publié le 18 novembre dernier les résultats de contrôles menés en 2019 et recherchant particulièrement le prosulfocarbe, herbicide utilisé en agriculture industrielle, notamment par des producteurs de céréales et de pommes de terre, qui est retrouvé régulièrement sur des cultures pour lesquelles il n’est… Voir plus →

Pour une expérimentation par notre Région de l’accompagnement de territoires volontaires vers la sortie des pesticides

Vœu présenté par le Groupe Ecologiste Les pesticides, appelés aussi produits phytosanitaires, sont dangereux pour la santé et l’environnement. Ils persistent dans l’eau, dans la terre, dans notre corps humain… La France est le premier utilisateur européen de pesticides. Les pesticides multiplient les coûts cachés : environnementaux (perte de biodiversité, diminution de la pollinisation), sanitaires (multiples… Voir plus →

CPER : enjeux en matière d’alimentation et de tourisme

Intervention de Christelle de Crémiers Il faut se féliciter de l’arrivée dans les orientations stratégiques de la collectivité pour le prochain Contrat Etat Région de plusieurs nouveautés importantes. Parmi celles-ci, le développement des réseaux d’itinérances douces et les Projets Alimentaires de Territoire. Pour les voies cyclables, la région souhaite mettre en œuvre autant les véloroutes… Voir plus →

Développer l’agriculture bio : un choix de société

Intervention de Sabrina Hamadi Ce rapport est renforcé par cette crise sanitaire et les résultats des élections. Aujourd’hui, l’agriculture est de nouveau appelée à façonner les territoires Que nous raconte cette histoire, ce mouvement de bascule ? Les agriculteurs bio sur notre territoire illustrent particulièrement cette envie de « faire société », de donner corps et sens à… Voir plus →

Plan Bio : accélérer la conversion du modèle dominant

Intervention de Benoît Faucheux Le Plan Bio 2020-2022 s’inscrit dans l’objectif que nous avons voté dans notre SRADDET : passer de 3 % de surface agricole aujourd’hui en région Centre-Val de Loire à 7 % en 2025 et 15 % en 2030. Cela implique un rythme de conversion de 23 800 ha/an. Il est aussi cohérent avec… Voir plus →

Plan Bio 2020-2022

Intervention de Christelle de Crémiers Ce Plan Bio est une bonne nouvelle. Car les freins à la conversion ont été particulièrement efficaces dans notre région. A force de freiner, celle-ci occupe désormais la dernière place ex-aequo en production Bio et dernière, de loin, en transformation Bio. Ceci étant posé, j’aimerais interpeller un raisonnement qui s’est… Voir plus →

Présentation du Plan Bio 2020-2022

Intervention de Michelle Rivet Pourquoi la Région Centre-Val de Loire présente-t-elle un Plan Bio maintenant ? La réponse est simple : c’est parce qu’on est en retard. L’agriculture biologique couvre à peine 3, 5 % de la Surface Agricole Utile du territoire régional, contre 7 % au plan national. L’agriculture biologique, c’est une agriculture vertueuse du… Voir plus →

Compte administratif 2019 : alimentation

Intervention de Christelle de Crémiers L’année 2019 a été une année de confirmation pour la politique régionale de l’alimentation. L’émergence des projets alimentaires de territoire qui a commencé en 2018 s’est poursuivie à un rythme soutenu en 2019. Ce sont près de 60 projets ou pré projets identifiés à fin 2019. Face à cette « germination »,… Voir plus →

Débit de la Loire : une crise peut en cacher une autre

La crise du coronavirus est une crise écologique, au sens où elle résulte très probablement de la pression de l’homme sur les écosystèmes, mais aussi parce qu’elle met en danger le vivant et ici en l’occurrence l’humain. Si la sidération devant les conséquences qu’elle entraîne l’emporte et si toutes les préoccupations sont centrées sur la… Voir plus →