Déplacements ferroviaires

Aux yeux des écologistes, les principaux efforts doivent viser un fort report de la route vers le rail pour les déplacements domicile-travail tout en favorisant un meilleur maillage territorial. L’enjeu essentiel réside dans les déplacements de la vie quotidienne. Cela passe par l’optimisation du réseau existant. La Région finance actuellement les travaux pour la réouverture aux voyageurs de Chartres-Orléans et d’Orléans-Châteauneuf.
Notre groupe est clairement opposé au projet 100 % LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon qui aurait « déménagé » le territoire plus qu’il ne l’aurait aménagé, et qui a désormais du plomb dans l’aile. Mais au-delà de cette opposition résolue, nous avons travaillé et proposé une alternative commune à ce projet et à un autre (la LGV Poitiers-Limoges) qui combinerait l’optimisation du réseau existant et la réalisation de tronçons de lignes nouvelles seulement là où c’est nécessaire. Au fil de l’avancée de ce travail, mené conjointement avec les élus écologistes des autres Régions concernées, nous avons élaboré un nouveau concept : le train à haut niveau de service (THNS).

Nouvelles mobilités

Intervention de Christelle de Crémiers La mobilité est devenue une équation à plusieurs inconnues. Quand des décennies de détricotage des réseaux ferroviaires de proximité, je me souviens que déjà dans les années 90 on parlait de plus de 500 lignes fermées, de concentration de l’activité économique dans quelques centres urbains, de creusement inexorable des inégalités,… Voir plus →

Faciliter la mobilité en milieu rural

Intervention de Michelle Rivet Monsieur le Président, chers collègues, Le rapport qui nous est soumis propose dans sa première partie « une mobilisation renforcée en faveur de la mobilité dans les territoires ruraux » et c’est sur cet aspect que portera mon intervention. L’alternative à la voiture y est en effet compliquée et je ne peux que m’inscrire… Voir plus →

La nouvelle gamme tarifaire Rémi

Intervention de Gérard Nicaud L’adoption de la gamme tarifaire Rémi est un moment important de notre mandat, car c’est l’occasion, en jouant sur le prix, de donner envie de prendre les trains ou les cars affrétés au quotidien par notre Région et donc de générer un report modal des déplacements à l’échelle régionale. Mise en… Voir plus →

Réponse au voeu du FN

Le FN a présenté un vœu pour que le Conseil régional finance les routes dites « d’intérêt régional ». Ce vœu n’a pas obtenu la majorité.   Intervention de Charles Fournier en réponse à ce vœu   Rappelons que dans le cadre de la loi NOTRe, même si cela a été envisagé, le législateur n’a… Voir plus →

Sauvegarder le réseau ferroviaire du quotidien : quel avenir pour l’étoile ferroviaire de Tours ?

Intervention d’Alix Téry-Verbe   Parmi les 5 lignes ferroviaires du territoire régional concernées par un besoin de travaux en urgence, il s’avère que 3 lignes concernent la Touraine : Tours-Chinon et Tours-Loches, mais aussi la ligne Paris-Châteaudun-Vendôme-Tours qui dessert Château-Renault. Ces informations sur l’état du réseau ferroviaire en Touraine sont particulièrement préoccupantes alors que l’étoile ferroviaire… Voir plus →

Sauvegarder le réseau ferroviaire du quotidien

Intervention de Gérard Nicaud   Monsieur le Président, chers collègues, comme vous l’avez indiqué, il me parait bon de rappeler pour commencer que les infrastructures ferroviaires ne sont aucunement une compétence régionale. Et pourtant, au cours des dernières décennies, ce sont des milliards d’euros qui ont été investis par les Régions, que ce soit pour… Voir plus →

Convention TER : défendre le train, un enjeu environnemental

Intervention  de Benoit Faucheux   Monsieur le Président, chers collègues, le train est sans conteste le moyen de transport motorisé le plus respectueux de l’environnement Bien sûr, la mobilité durable ne peut se résumer au train, qui ne passe pas devant le domicile de tous, et qui ne relie pas tous les points nécessitant déplacement.… Voir plus →

Convention TER : l’impossible équilibre économique du ferroviaire

Intervention de Christelle de Crémiers   La dette du transport ferroviaire est ancienne. Avec la première Guerre mondiale, les compagnies privées s’endettent. La naissance de SNCF en 1937 a déjà au berceau 23 milliards de dette en euros d’aujourd’hui. Après la seconde guerre mondiale, cela ne se redresse pas. En 1997, Réseau Ferré de France… Voir plus →

Revoyure de la convention TER

Intervention de Charles Fournier   Comme le prévoyait la convention TER qui nous lie à SNCF Mobilités pour la période 2014-2020, l’heure est venue d’adopter une revoyure afin d’acter de nouvelles modalités pour la période allant de 2018 à 2020. C’est l’occasion d’intégrer dans cette convention les 3 lignes « TET » reprises par la Région en… Voir plus →