Train Caen-Le Mans-Tours : non à l’enterrement de la ligne !

La Région Normandie envisage la suppression de trains et une dégradation du service sur la ligne interrégionale Caen-Le Mans-Tours d’ici la fin de l’année. Les élu.e.s régionaux écologistes des Régions Centre-Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire demandent à Hervé Morin de revenir sur sa décision et de faire de cette ligne de train stratégique une priorité.

Pour les élu.e.s écologistes, la ligne Caen-Le Mans-Tours est une priorité : elle remplit une fonction de transports au quotidien tout en connectant les régions Centre-Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire pour des grands trajets sans passer par Paris. Elle répond donc aux enjeux à la fois de lutte et d’adaptation face au réchauffement climatique. C’est pourquoi ils demandent sans relâche la régénération de cet axe ferroviaire, avec des engagements précis de l’Etat, de SNCF Réseau et des 3 Régions concernées.

Une volonté d’enterrer la ligne ? Tout est fait pour détourner les usagers du train et les contraindre à se tourner vers la voiture. L’alerte est sonnée par les collectifs citoyens et cheminots : d’ici décembre 2019, la Région Normandie prévoit la suppression de douze trains dans les deux sens sur la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours. Si certaines liaisons sont repositionnées, les nouveaux horaires ne permettront ni aux étudiants, ni aux travailleurs d’utiliser pleinement ce moyen de transport.

Les déplacements touristiques opposés à ceux du quotidien. En parallèle, le Président Hervé Morin a fait le choix de renforcer en contrepartie l’offre du week-end sur l’axe Paris-Deauville.

Des bus de remplacement… plus polluants. Le nombre de trains Caen-Le Mans-Tours va diminuer mais le nombre de bus sur la même ligne va lui augmenter. Qu’importent les conséquences environnementales et le confort des usagers, les bus vont donc se multiplier.

Dans ces circonstances, les élu.e.s écologistes :

  • Demandent à Hervé Morin de revenir sur sa décision et aux Régions Centre-Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire de s’engager d’ici la fin de l’année pour la régénération de la ligne Caen-Le Mans-Tours.
  • Affirment leur soutien à la journée de mobilisation du jeudi 4 juillet dans toutes les gares situées sur l’axe Caen-Alençon-Le Mans-Tours.

Sophie BRINGUY, Co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen, Conseil régional des Pays de la Loire

Laetitia SANCHEZ, Présidente du groupe Normandie Ecologie-EELV, Conseil régional de Normandie   

Charles FOURNIER, Président du groupe Ecologiste, Conseil régional Centre-Val-de-Loire