Vœu réaffirmant l’importance de l’agriculture pour notre région

En noir : les éléments du vœu déposé par le groupe UPRC (composé des élus UMP et UDI) auxquels l’amendement du groupe EELV ne touche pas

En rouge barré : les suppressions demandées par l’amendement du groupe EELV

En vert : les ajouts demandés par l’amendement du groupe EELV

 

 

L’agriculture revêt un caractère primordial dans l’aménagement de nos territoires ruraux et dans l’équilibre économique de notre Région.

 

Selon la dernière enquête menée par Pôle Emploi sur les besoins en main d’œuvre en Région Centre, les activités agricoles représentent 14,7 % des projets d’embauche pour l’année 2014 dont plus de 600 emplois permanents. Par ailleurs, du fait du développement d’une agriculture très intensive, 800 fermes disparaissent tous les ans en région Centre, soit environ 2 300 emplois, ce qui représente un plan social permanent dans ce secteur et un appauvrissement par la disparition d’emplois qualifiés.

 

Lors de la Séance Plénière du 20 février 2014, nous avons adopté la candidature de la Région à la gestion des Fonds européens.

 

Ainsi, au titre du programme de Développement Régional du FEADER 2014-2020, la Région aura à gérer une enveloppe de 351 millions d’euros qui  contribuera à l’aménagement et au développement du territoire régional.

 

On peut toutefois regretter que le projet qui nous a été présenté ne prévoit que 32,5 millions d’euros pour les dispositifs de soutien aux investissements des exploitations agricoles ; soit 5,4 millions d’euros par département.

 

On peut noter, d’ailleurs, que nous nous situons, malgré l’importance économique du secteur agricole, parmi les Régions qui soutiennent le moins l’investissement. A titre de comparaison, le Limousin consacrera 16,3 M€ par département, la Bourgogne 14,7 M€, Rhône-Alpes 14,4 M€ ou PACA 7,3 M€.

 

Dans un contexte tendu pour les exploitants (forte baisse des résultats en 2013 et réduction des aides provenant de la Politique Agricole Commune 2015-2020), le groupe « Union pour la Région Centre » souhaite attirer l’attention de l’exécutif régional sur l’importance des fonds pour soutenir le développement et la modernisation des entreprises agricoles.

 

C’est donc avec une double préoccupation que la collectivité régionale a proposé la répartition du FEADER :

–      soutenir les territoires ruraux, à travers des moyens indispensables à la vie de le leurs habitants (dont les agriculteurs) : la santé, le très haut débit, les services publics, l’animation du territoire ;

–      promouvoir les pratiques agricoles innovantes, porteuses d’emploi, respectueuses de l’environnement et correspondant aux attentes de la grande majorité des citoyens en France comme en Europe.

 

Cependant, il semble que les financements réservés à l’agriculture biologique dans la maquette présentée à la session du 20 février 2014 puissent s’avérer aujourd’hui insuffisants. Or l’agriculture biologique est l’agriculture d’excellence qui permettra d’avancer sur les pratiques et contribuera à bâtir l’agriculture de demain accessible à tous.

 

Les élus de la Région Centre, réunis en Séance plénière, réaffirment leur soutien à l’ensemble des entreprises du secteur agricole quel que soit leur taille, domaine d’activité ou mode de production.

 

Les élus de la Région Centre, réunis en Séance plénière le 17 avril 2014 à Orléans, réaffirment leur soutien à l’ensemble des acteurs du monde rural. Ils seront vigilants sur une traduction équilibrée de ce soutien dans les aides régionales et européennes : priorité au maillage du territoire et aux formes d’agriculture correspondant le mieux à la demande sociale.

 

 

Amendement EELV rejeté : 

pour : EELV, PC-FG

contre : PS-PRG, UPRC, FN

 

 

Vœu (non amendé) rejeté à l’issue d’un scrutin public : 

pour : les 6 élus présents ou représentés du groupe UPRC

contre : les élus présents des groupes PS-PRG, EELV, PC-FG

abstention : les 4 élus présents ou représentés du groupe FN