Portrait Jean-Philippe Grand

Bilan des aides économiques en 2012

Intervention de Jean-Philippe Grand

Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

Cette communication montre l’importance de l’action de la Région Centre dans son soutien aux entreprises dans de nombreux secteurs.

Nous sommes dans une période qui nécessite  de maintenir notre soutien financier aux entreprises. Les enjeux majeurs qui nous font face nous obligent également à toujours plus de réflexion pour améliorer notre efficacité.

Ainsi, Les pôles de compétitivité sont soutenus sur le volet animation, ingénierie et mutualisation . Nous pourrions, alors que les pôles de compétitivité sont plutôt tournés vers l’innovation, les aider à promouvoir l’organisation des acteurs et leur montée en compétence.

 C’est également la raison pour laquelle nous pourrions imaginer que dans le cadre d’une avancée vers la conversion écologique de l’économie, l’on crée des cap « thématiques » ou par filière, comme par exemple un cap bâtiment durable destiné à la fois aux ingénieurs thermiciens, aux producteurs d’éco matériaux qu’aux artisans éco-constructeurs.

Pourquoi pas également la mise en place d’ un cap filières bio et local qui regrouperait les agriculteurs bio et locaux, les artisans transformateurs locaux et le circuit de distribution.

Ou encore un cap économie circulaire qui permettrait l’organisation d’acteurs en filière matière-déchet-matière .                                                                                                                                                         Nous pourrions également imaginer  des aides à l’accompagnement vers la transition, aussi bien sur le volet financier, qu’en ce qui concerne les diagnostics de flux de matières, ainsi que l’accompagnement ou la mise en œuvre des réseaux. Ce sont des pans entiers de l’économie qui sont à revisiter en tenant compte des contraintes environnementales liées à la raréfaction des matières premières ainsi que du maintien des emplois dans notre région.

 

L’écoconception.

 Cette idée que dès la conception d’un produit on imagine le cycle de vie et donc le recyclage des matériaux utilisés. Par exemple, cette méthode appliquée à la construction de bâtiments. Tout est pensé en fonction de l’évolution future des constructions jusqu’à leur déconstruction afin de récupérer les matériaux en fin de vie. Energies, eau, déchets, matériaux… : tous les flux sont abordés et traités.

 

L’Ecologie industrielle

 le développement d’activités économiques est possible à partir des productions de déchets pour les uns qui peuvent être des matières premières pour les autres en boucles industrielles, pourvoyeuses d’emplois locaux et non délocalisables.

 

Certains se sont engagés fortement dans le développement de cette nouvelle économie. Les Pays-Bas nous démontrent que l’utopie est réalité. En France, les régions Nord-Pas-de-Calais et Rhône Alpes s’engagent également dans cette voie. Nous pouvons développer une économie fondée sur la circularité de la matière, créatrice d’emplois, améliorant l’environnement. A nous en Région Centre de définir notre modèle adapté à la très grande diversité de nos territoires.

 

Nous devons prendre le virage de ce changement de paradigme, passer de l’économie linéaire mortifère vers l’économie circulaire recomposant tout à la fois nos relations dans la société et à la nature.

 

 

Session du 20 Juin 2013
Icône fichier PDF 

Communication : Bilan des aides économiques 2012

Annexe : Bilan dans Aides économiques 2012