Portrait Jean-Philippe Grand

Bilan des aides économiques mises en oeuvre en 2010 sur le territoire régional

Intervention de Jean-Philippe Grand 

Madame la vice-présidente, Monsieur le président, chers collègues, l’engagement de la transformation écologique de l’économie que nous avons pris en début de mandature n’est pas la réponse à une mode écolo amenée à disparaître dans quelques années. Il s’agit bien d’une véritable tendance à long terme, directement liée à la prise de conscience que notre planète ne pourra fournir pour toujours les ressources naturelles nécessaires à une croissance considérée comme indispensable par certains. Transformer nos modes de consommation et de production est, à notre avis, la seule solution viable à long terme. Le développement des énergies renouvelables que ce soit pour les moyens de fabriquer, de stocker comme de produire, est un enjeu qui nous permettra de maintenir la Région Centre comme une des premières régions productrices d’électricité. Encore faut-il ne pas manquer les occasions comme nous avons pu le faire il y a une trentaine d’année lorsque l’éolienne la plus puissante en Europe était fabriquée dans le Loiret. Le leader européen aujourd’hui est allemand et emploie 10 000 personnes dans sa région d’origine. Je suis convaincu que le travail mené par notre majorité avec l’aide des services nous évitera de passer à côté de ce type d’opportunité. La politique d’aides économiques que nous menons en Région Centre peut nous permettre d’aider ceux qui créeront les milliers d’emplois de demain et d’aborder des mutations des activités existantes afin d’assurer leur pérennité. C’est la raison pour laquelle nous insistons avec mes collègues du groupe Europe Ecologie Les Verts afin que nous concentrions nos efforts vers ceux qui sont à la pointe en matière de recherche liée à l’économie verte. Nous sommes simplement convaincus que ce sont ces entreprises qui tireront l’économie pour les décennies à venir. 

Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger d’autres secteurs comme le tourisme, le commerce de proximité ou l’industrie plus traditionnelle. Mais tous ceux qui orientent leur activité vers l’économie verte retrouvent l’équilibre et le développement qui parfois peuvent faire défaut dans une économie mondialisée. 

Il est d’ailleurs de plus en plus fréquent que des entreprises ou commerces qui, à priori ne sont pas directement liées à l’économie verte soient impactés par la prise de conscience collective de l’importance de protéger notre environnement. C’est la raison pour laquelle le sujet de la conditionnalité environnementale des aides nous tient particulièrement à coeur. Nous ne sommes pas du tout d’accord avec vous, monsieur Novelli, lorsque vous déplorez que près de la moitié des entreprises subissent les conditions environnementales de la Région. Je ne peux croire que vous vouliez que les entreprises s’affranchissent de la santé de leurs salariés au travail ou plus généralement de la santé publique. Contrairement à vous, nous ne pensons pas que l’environnement passe après la recherche du profit à tout prix. Ce n’est pas notre vision et nous considérons au contraire que l’écoconditionnalité des aides est une chance pour les entreprises et non un frein à leur développement. Nous devons construire cette conditionnalité des aides en nous inspirant d’expériences existantes dans d’autres régions et en tenant compte de notre contexte régional. Nous pouvons par exemple imaginer comme critères la promotion de filières courtes d’approvisionnement, la mise en oeuvre de plans de déplacements d’entreprise, la priorité donnée aux énergies renouvelables ou le faible impact des activités sur la biodiversité. Nous devons encore progresser dans les exigences que nous devons avoir vis à vis de ceux qui bénéficient de notre aide. Une grande majorité des dirigeants d’entreprises reconnaissent d’ailleurs que la contrainte environnementale les fait progresser dans leur façon de travailler et de concevoir leurs produits. Il faut intensifier ces conditions car elles aident les entreprises à être meilleures et à valoriser leur production dans un monde toujours plus concurrentiel. 

La Région Centre a fait le choix d’aider les entreprises de notre territoire pour des montants non négligeables et appréciés dans cette période particulièrement difficile. Comme vous l’aurez compris, nous ne considérons pas que l’économie verte et l’écoconditionnalité soient des contraintes mais bien une chance pour notre Région. Je vous remercie.

 

Session des 23 et 24 Juin 2011
 Icône fichier PDF

Communication : Aides économiques mises en oeuvre sur le territoire régional en 2010

Bilan : Aides économiques mises en oeuvre sur le territoire régional en 2010

Annexes : Bilan Aides économiques mises en oeuvre sur le territoire régional en 2010