Budget 2017 : investissements dans les lycées

Intervention de Jean-Philippe Grand

Je souhaite pointer le maintien de l’effort de la Région en matière d’investissement dans nos lycées. La qualité de vie des lycéens, des enseignants, de nos agents et des équipes de direction a toujours été et demeurera une préoccupation constante pour nous.

Nous avons souhaité y ajouter une valeur d’exemplarité aussi bien dans le mode constructif pour atteindre les objectifs BEPOS, les bâtiments à énergie positive, que pour aider les entreprises régionales à monter en compétence et donc à être en mesure de proposer ces nouvelles compétences à d’autres collectivités ou entreprises privées. L’accessibilité, la mise en sécurité, l’entretien des réseaux souterrains restent des priorités pour nous afin de maintenir notre patrimoine dans le respect des normes.

Vous vous doutez que mon propos ne passera pas sous silence notre politique en faveur de l’environnement, de la réduction de la production de gaz à effet de serre et donc de l’efficacité énergétique. Que ce soit le raccordement aux réseaux de chaleur, le développement de la production des énergies renouvelables… Tous les aspects de la réduction de l’impact sur l’environnement seront traités.

Enfin, en ce qui concerne notre engagement à construire deux nouveaux lycées dans notre région, je tiens à préciser quelques points. Nous lancerons dès cette année la procédure de construction de ces nouveaux lycées qui seront bien évidemment exemplaires. Des lycées du futur qui tiendront compte du travail que nous menons avec Cathy Munsch-Masset et les acteurs de l’éducation. Des lycées qui seront à énergie positive pour conforter nos efforts dans le domaine de la protection de notre environnement. Des lycées qui seront modulables afin de s’adapter aux évolutions des enseignements .

Vous l’avez compris, la gestion du patrimoine régional et de nos lycées est une tâche complexe mais passionnante, dont je m’acquitte dans le souci permanent de la satisfaction des utilisateurs, de la bonne utilisation de l’argent public et du respect des règles édictées par le législateur.