Portrait Jean-Philippe Grand

Carte des formations : l’apprentissage

Intervention de Jean-Philippe Grand

Je n’ai pas la même analyse que Messieurs Novelli et Lemaignen au sujet de la baisse forte de l’apprentissage dans notre région.

J’étais présent à la remise des diplômes des apprentis du CFA du bâtiment il y a quelques jours. J’ai discuté de la baisse du nombre d’apprentis avec les entrepreneurs et dirigeants du CFA . Leur analyse est toute autre.

Tout d’abord, la crise n’a pas eu d’effet immédiat sur les petites entreprises et nous subissons aujourd’hui la crise constante depuis 2008. C’est bien la baisse des commandes dans ces entreprises qui entraîne une baisse tendancielle de l’apprentissage.

Et puis il y a un phénomène qui me préoccupe bien plus, c’est le recours de plus en plus fréquent au travail déplacé. C’est la raison  qui a impacté et qui va fortement impacter le nombre d’apprentis dans les années à venir. C’est le libéralisme que défend Monsieur Novelli et la recherche permanente de profits supplémentaires de certains qui est directement responsable de ce phénomène. On peut faire venir de l’autre bout de l’Europe des ouvriers pour moins de 20 euros de l’heure, hébergement et nourriture compris ! Soit 30% de moins que le coût d’un ouvrier français. Cette concurrence déloyale liée à l’écart de niveau de vie entre nos pays, risque de réduire non seulement le nombre d’ouvriers mais également l’apprentissage car les entreprises pourraient céder aux sirènes du profit à court terme.

Un mot encore au sujet des écrits de monsieur Novelli dans le magazine régional. Notre groupe serait anti entreprises. Il se trouve que nous sommes trois élus dans notre groupe dirigeants d’entreprises ou travailleurs indépendants et que Jean Delavergne a contribué à la création d’une couveuse d’entreprises dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.