Karim Laanaya Portrait

La coopération avec les Pays de la Loire vue du Perche

Intervention de Karim Laanaya

 

Messieurs les présidents du Centre-Val de Loire et des Pays de la Loire, initialement je n’avais pas prévu d’intervenir, et pourtant je suis sans doute l’un des mieux placés pour évoquer ce sujet, car je suis un enfant et un élu de l’interrégionalité : élu du Perche d’Eure-et-Loir, natif de la Sarthe (qui possède une partie percheronne), siégeant au Parc Naturel Régional du Perche que nous partageons, cette fois-ci, avec la Région Basse-Normandie. Et dans cette région du Perche, de part certaines habitudes, nous ignorons, pour partie, les limites administratives. Sur cet cet aspect précis du Perche, je vous renvoie à l’excellent travail qui a été réalisé par le CESER, et sur la volonté des acteurs locaux de développer un tourisme unique du Perche, car les touristes, eux aussi, ignorent les limites administratives.

Ceci étant, j’avais déjà souligné, lorsque nous avions abordé le Schéma régional sur l’enseignement supérieur, l’absence de dimension interrégionale sur l’enseignement supérieur avec les Pays de la Loire. Or, de nombreux lycéens de l’ouest de l’Eure-et-Loir vont faire leurs études à l’Université du Maine, c’est-à-dire au Mans, ou parfois en classes préparatoires dans les lycées manceaux. Tout simplement parce que c’est la ville universitaire la plus proche, de surcroît desservie par la ligne Paris-Chartres- Nogent-Le Mans.

S’agissant précisément de cette ligne, qui constitue une véritable colonne vertébrale traversant nos régions, je profite de l’occasion de parler aux deux Présidents de Régions concernés pour dire, ou tout simplement rappeler, les difficultés quasiquotidiennes (retards, annulations de trains, …) que rencontrent les usagers du TER sur cet axe.