COP régionale : investir sur l’humain

Intervention de Benoît Faucheux

Les COPérateurs et les Coalitions mixent toutes les typologies d’acteurs. Il est important d’animer ces dynamiques car elles croisent les regards et inventent des coopérations nouvelles nécessaires pour construire les chemins vers la transformation écologique. Il y a aussi un enjeu à enchanter la transition écologique, développer nos imaginaires et les acteurs culturels sont les premiers alliés.

De nombreux jeunes sont mobilisés parce qu’inquiets. Plus que personne, ils sont concernés : pour eux, il ne s’agit pas d’un lointain monde, mais bien de leur monde de demain. Nous sommes convaincus qu’ils inventeront des solutions que les générations précédentes n’avaient pas imaginées. Il est important d’être à leurs côtés dans leurs initiatives et de coopérer avec eux pour accompagner leurs initiatives. Il existe pour eux de nombreuses façons de se mobiliser dans le cadre de la COP aujourd’hui.

Un regret important à partager : notre vœu à la session de juillet pour lancer une Convention régionale pour le climat qui n’a été voté par aucun des groupes de cet hémicycle (contre : groupe UDC, groupe RN / abstention : groupe SRD) alors que la Région Occitanie vient d’en lancer une. Ce vœu faisait suite à une proposition pour laquelle les conseillers régionaux ont été sollicités par Youth for Climate au printemps et il nous semblait que c’était l’occasion d’approfondir et d’adapter les propositions nationales dans notre région. Cette initiative qui aurait pu être conduite en lien avec le CESER, à l’image de la Convention nationale et du CESE, comme a pu le partager Charles Fournier avec le CESER lundi dernier.