Le CFA du futur

Intervention d’Estelle Cochard

 

L’investissement de la Région Centre-Val de Loire  dans l’apprentissage n’est plus à démontrer et fait consensus.

La mesure 1 du rapport portant sur la coordination de l’animation et professionnalisation du réseau des développeurs de l’alternance sera à coup sûr bien reçu dans les territoires car attendue et leur formation sur les enjeux de la lutte contre les discriminations indispensable.

Nous sommes naturellement d’accord pour garantir des parcours de réussite. Mais encore…

 

Notre groupe souhaite apporter sa contribution en développant la vision du CFA du futur.

Le CFA du futur sera connecté mais il ne s’agit là que d’un moyen, un prétexte pour faire du lien, se cultiver, s’informer, partager ses idées, savoirs-faire. La transition, c’est là que se situent les métiers et les emplois de demain.

 

Le CFA du futur devra être un outil d’édification de territoires soutenables sur le plan environnemental, résistants face aux crises et à la mondialisation néolibérale libérale.

 

Le CFA du futur devra, face à ces enjeux, être co-responsable dans son fonctionnement par l’implication de l’ensemble de ses interlocuteurs avec pour levier la démocratie participative, le budget participatif local dont nous avons parlé précédemment. Il porte en cela les nécessaires implications citoyennes de chacun. Ce dialogue devra permettre au CFA du futur d’agir sur les discriminations systémiques, de travailler sur l’image et la représentation des emplois.

Le CFA du futur aura un agenda 21, exercice là aussi de démocratie participative.

 

Le CFA du futur  fera du neuf avec de l’ancien, recyclera, réutilisera les matériaux, les matières, les produits. Sa conception du bâti sera durable, sobre en consommation de matériaux, en énergie mais riche d’espaces collaboratifs, d’apprentissage pour tous. Pour son alimentation, il travaille avec les producteurs locaux de qualité.

 

Le CFA du futur développera la culture, les sensibilisations et les pratiques culturelles.

 

Le CFA du futur favorisera toutes les actions pour la mixité des emplois.

 

Le CFA du futur  aura une carte à jouer pour développer ce faire ensemble qui favorise l’association des individus, les échanges de pratiques, d’expériences, de compétences, la mutualisation des projets et des biens mais aussi le tissage de liens entre acteurs et le développement de réseaux économiques locaux solidaires.