Image communiqué de presse

Le projet de LGV Poitiers-Limoges menace l’avenir du POLT !

Nous apprenons avec stupéfaction que le Président de la République a annoncé le lundi 29 septembre à une délégation d’élus locaux PS et UMP du Limousin que l’Etat allait « apporter sa quote-part » au financement du projet de ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges. Le préfet de la région Limousin, Michel JAU, qui deviendra dans quelques jours préfet de la région Centre, l’aurait lui-même confirmé devant les caméras de France 3 (lien vers un article de la Nouvelle République du lundi 1er octobre).

Il s’agit là non seulement d’une remise en cause manifeste des conclusions du rapport rendu en juin dernier par la commission « Mobilité 21 », qui avait reconnu le caractère peu rationnel de ce projet, mais aussi d’une grave menace pour l’avenir de la desserte ferroviaire du Berry.

En effet, le projet de LGV Poitiers-Limoges entre en concurrence directe avec la modernisation de la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT) qui dessert Vierzon, Issoudun, Châteauroux, Argenton-sur-Creuse et La Souterraine.

Rappelons qu’en janvier 2013, le directeur général des infrastructures du Ministère de l’Ecologie proposait de réduite le niveau de service sur l’axe POLT afin de « maximiser les circulations » sur le projet de LGV Poitiers-Limoges !

Le projet de LGV Poitiers-Limoges serait désastreux pour l’aménagement du territoire : Limoges serait relié à la LGV Paris-Tours-Bordeaux mais le reste du Limousin et l’Indre seraient délaissés. La ligne POLT ne serait plus à l’avenir qu’une ligne résiduelle, où ne circuleraient plus que des TER Orléans-Châteauroux.

Qui peut encore sérieusement défendre en octobre 2014 des projets de très coûteux, malgré la situation des comptes publics et malgré la suppression de la taxe poids lourds qui a considérablement réduit les possibilités de financement de l’Etat ?

A l’opposé des projets de LGV, les écologistes proposent de développer le « Train à Haut Niveau de Service » (THNS), à mi-chemin entre TGV et TER, capable de combiner vitesse raisonnable et bonne desserte des territoires.

 

Jean Delavergne, conseiller régional de l’Indre, président du groupe EELV au Conseil régional

 

 

 

Lien vers une présentation de l’alternative écologiste aux LGV POCL et Poitiers-Limoges :

http://lc.cx/eelv-alternative-thns