Portrait Charles Fournier

L’engagement de la Région Centre en matière de développement durable

Intervention de Charles Fournier

 

Monsieur le président, chers collègues, l’Agenda 21 constitue un outil de mobilisation et de pilotage qui permet de relire nos politiques publiques de façon transversale autour des cinq piliers du développement durable, et comme cela nous l’est proposé dans le bilan 2013, autour des trois axes : évolution des modes de vie, de production et de consommation, l’égalité et les solidarités et le soutien à l’initiative. 

 

Contrairement à ce qu’à pu dire Monsieur Novelli, nous progressons fortement dans la popularisation des Agendas 21. Certes des progrès restent possibles, mais 17 collectivités ont été soutenues, ainsi que 16 lycées et une structure associée, le tout au cours des deux années écoulées. L’Agenda 21 diffuse dans l’ensemble des politiques et c’est de plus en plus le cas.

 

Outil de pilotage, il doit être évolutif, pour tenir d’un contexte qui change, un contexte transversal, et cela ne va pas de soi que de construire cette transversalité entre nos politiques publiques. L’effort fait est considérable et évaluatif, avec des indicateurs de contexte, de réalisation et d’impact sans nul doute les plus complexes à établir mais indispensables pour rendre compte de ce qui change, de ce qui bouge. 

 

La charte des éco-manifestations est un tes bel outil à la fois participatif, fondé sur le volontariat et sur un contrat gagnant-gagnant intelligent. C’est aussi l’occasion de créer une communauté des organisateurs de manifestations éco-responsables et de continuer à progresser dans ce domaine.

 

Je voudrais enfin souligner la qualité de l’avis de la Conférence régionale de la jeunesse sur ce rapport et reprendre à mon compte une de leurs propositions : que soit organisée une conférence climat en région Centre pour préparer  et renforcer la mobilisation en vue de la COP 21 qui se tiendra à Paris en 2015.