Image communiqué de presse

Les élus écologistes demandent au Préfet de Région la réunion d’une conférence régionale sur la sûreté nucléaire

24 mars 2011

C’est avec le coeur et les poings serrés que les élus écologistes du Conseil régional assistent au drame supplémentaire auquel les Japonais sont confrontés, après avoir déjà subi les dévastations d’un tremblement de terre et d’un tsunami. Notre solidarité et notre compassion envers les victimes sont sans limites. Mais notre colère est immense.

Nous payons aujourd’hui l’insouciance du choix nucléaire. Nous sommes confrontés aux conséquences de la folie d’un système qui croit pouvoir s’exonérer de l’imprévisible, du risque et des équilibres naturels.

Les écologistes demandent depuis des années un débat de fond sur le nucléaire. Il est possible d’en sortir par des économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Les événements du Japon apportent encore une fois la démonstration des très graves dangers que font supporter les centrales nucléaires aux populations, en particulier celles qui vivent dans les régions où elles sont implantées. Or la région Centre est la deuxième région la plus nucléarisée de
France.

Conscients de leurs responsabilités, les élus écologistes demandent donc au Préfet de Région d’organiser une conférence régionale sur la sûreté nucléaire pour aborder :
• d’une part, la gestion de la crise (mesures indépendantes de radioactivité,
information de la population sur les risques sanitaires potentiels, notamment sur la consommation des produits frais, diffusion de pastilles d’iodure de potassium, …) ;
• d’autre part, les plans de sûreté nucléaire de notre Région, qui à la lumière des évènements semblent déjà obsolètes (risques de crue, risques sismiques sousévalués, disponibilité des eaux de refroidissement, …).

Les citoyens ne croient plus en l’infaillibilité d’experts soumis au diktat du lobby nucléaire. La sécurité des populations passe par la confrontation des questionnements et des points de vue.

Nous espérons que, devant le drame vécu au Japon, la raison finira enfin par l’emporter, en région Centre comme partout ailleurs sur la planète.

Jean DELAVERGNE,
président du groupe des élus écologistes au Conseil régional
Gilles DEGUET,
vice-président du Conseil régional,
délégué Agenda 21, énergie-Climat, environnement (eau, air, déchets)
Charles FOURNIER,
représentant du Conseil régional à la CLI de la centrale de Saint-Laurent (41)
Jean-Philippe GRAND,
représentant du Conseil régional à la CLI de la centrale de Dampierre (45)