TRIBUNE DANS OCENTRE – MARS 2014 – N° 23

Tribune du groupe des élus EELV parue dans le n° 23 (mars 2014)

 

Mars 2011 : catastrophe nucléaire à Fukushima. Mars 2014, région Centre : quatre centrales et 12 réacteurs… Trois ans ont passé et, en France, le lobby nucléaire fait tout pour obtenir du Gouvernement la décision de gaspiller plus de 70 milliards d’euros afin de prolonger de dix ans le fonctionnement de centrales en fin de vie.

En plus du risque de catastrophe sanitaire et du caractère insoluble de la question des déchets, c’est une absurdité économique : un accident majeur pourrait coûter plus de 20 % du PIB.

Au contraire, la sortie progressive du nucléaire peut être une opportunité considérable pour l’économie et l’emploi en région. Pour assurer sérieusement le démantèlement des centrales, les qualifications acquises par les travailleurs du nucléaire resteront indispensables pendant vingt à trente ans. Mais, surtout, pour une même facture, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique peuvent créer deux fois plus d’emplois que le nucléaire.