Mise en œuvre de la compétence « information métiers »

Cher Président, chers collègues,

Je souhaite dans mon propos, développer 2 points :

  • les transferts des personnels d’information
  • la démarche collaborative.

La loi « Choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 prévoit le transfert des délégations régionales de l’ONISEP aux Régions. Ce sont environ 200 emplois en équivalent temps plein des DRONISEP sur les 480 de l’ONISEP qui sont concernés.

Un décret fixe les modalités d’estimation de compensation financière (période de référence, indexation et critère de répartition entre Régions) du droit à compensation.

Pour que ce décret soit effectif, il faut maintenant que se réunisse la CCEC (Commission Consultative sur l’Evaluation des Charges) pour décider la répartition entre Régions de la compensation financière. On le voit bien, le processus est long.

Il y a maintenant urgence. En effet, un transfert de personnel ne peut s’opérer en claquant des doigts et la responsabilité de notre collectivité est engagée alors qu’il y a encore de nombreuses inconnues. Le facteur humain est très important.

Il ne s’agit pas de déplacer des personnes et de transférer leur salaire, mais c’est évidemment plus complexe que cela.

Quelle anticipation sur cette situation pour les personnels concernés ? Comment font-ils leur choix ? Sur la base du volontariat ?

Et les conditions matérielles, quelles sont-elles ? Dans quels locaux seront-ils accueillis ? Avec quel matériel ? Quel mobilier ? Avec quels moyens financiers ?

Quelle sera leur place professionnelle ? Sur les territoires ? Quelles seront les articulations ?

Quelles missions en lien avec leur compétence ? Quel statut ?

Autant de questions qui restent sans réponse ? A ce stade, on peut légitimement penser que cette mesure est précipitée : un Etat mal préparé et qui laisse l’impression d’agir dans l’improvisation. Mais nous, Région, ne pouvons prendre cette nouvelle responsabilité alors que les atermoiements continuent. Nous nous devons d’accueillir dignement ces nouveaux personnels.

Le deuxième point de ce rapport que je souhaite aborder est la démarche collaborative, pour souligner tout l’intérêt que comporte ce choix en la matière et sa mise en œuvre dès demain matin

Dans un cadre si mouvant, si changeant, les enjeux de l’orientation tout au long de la vie sont de taille et la mise au travail, en mouvement, en échanges de tous les acteurs de l’information, de l’orientation et de l’éducation au niveau régional via le forum et au niveau des territoires via le Hackaton en septembre 2019 est indispensable.

C’est bien une construction collective dont nous besoin, d’un partage des initiatives pour appréhender au mieux aussi les enjeux environnementaux et plus particulièrement sur les métiers en transition. Quelle orientation désirable pour un avenir désirable à tous les stades de notre vie.

Notre groupe « écologistes » salue donc cette initiative et votera favorablement ce rapport.

Estelle Cochard