Non à la construction d’un centre de rétention administrative dans notre région

Interpellé par le collectif COLERE (COLectif contre les Expulsions et la RÉtention) à propos du projet d’implantation à Olivet (45) d’un Centre de Rétention Administrative (CRA) qui devrait ouvrir en 2023, le groupe écologiste au Conseil régional s’oppose fermement à ce projet traduisant une politique inhumaine envers des êtres humains.

Nous pouvons être fier·es que notre région ne compte aujourd’hui aucun de ces CRA, car il s’agit de prisons pour les personnes étrangères, qui y sont privées de leurs droits, notamment celui de savoir quand elles pourront sortir de ce “lieu fermé”. Il y a plus de 50 000 personnes enfermées aujourd’hui dans des CRA, dont plus de 3 000 enfants en
2019.

De plus, la construction de ce centre à proximité de l’Université d’Orléans, fréquentée par des étudiant·es étranger·es, enverrait aux portes de ce lieu de savoir un signal d’inhospitalité à une grande partie de la communauté universitaire.
Ni ici, ni ailleurs la France ne doit bafouer les droits fondamentaux et traiter avec une telle inhumanité des êtres humains.

Europe Écologie-Les Verts a déjà pu s’opposer aux CRA en réclamant leur fermeture en avril 2020. À l’heure où la crise sanitaire s’amplifie à nouveau, nous demandons la fermeture immédiate des CRA, l’orientation des personnes détenues vers les dispositifs d’hébergement et de soins d’urgence nécessaires et la régularisation des personnes sans-papier pour ne pas ajouter à la précarité sanitaire la précarité administrative.

Assumons une véritable politique humaniste et respectueuse des Droits Humains, ne tolérons pas l’importation de cette violence contre l’humanité dans notre région et réclamons une politique d’accueil digne et humaniste.

Charles Fournier, porte-parole du groupe écologiste,
Benoît Faucheux, président du groupe écologiste.