Orientations budgétaires 2021 : investissements dans les lycées et achats responsables

Intervention de Jean-Philippe Grand

A l’occasion de ce débat d’orientations budgétaires pour l’année 2021, en complément des autres interventions du groupe, je souhaite évoquer deux préoccupations majeures des écologistes depuis longtemps et sur lesquelles il nous semble important de continuer sur notre lancée :

  • les investissements dans les lycées
  • la politique d’achats responsables

Il se trouve que ce sont des sujets sur lesquels je me suis impliqué au cours des 2 mandatures qui viennent de s’écouler et comme je ne me représenterai pas, c’est aussi une forme de bilan que je fais ici avec vous, sans être trop long, rassurez-vous !

La Région a une politique volontariste en matière d’investissements dans les lycées, avec bien évidemment un objectif concernant la rénovation énergétique. Je voudrais signaler ici que cette politique porte ses fruits : au bout de 10 ans de responsabilité sur ce sujet, je suis assez fier de pouvoir dire que les émissions de gaz à effet de serre de nos lycées ont été divisés par deux ! C’est ce que nous apprend le Bilan des Emissions de GES (BEGES) 2019 lorsqu’on compare avec les données qu’il y avait dans le diagnostic du Plan Climat Air Energie de notre Région au début de la précédente mandature.

C’est le fruit d’une ambition définie par des élus : je pense notamment à l’implication de Chantal REBOUT, qui était VP déléguée aux lycées avant Cathy MUNSCH-MASSET, mais aussi à celle de Gilles DEGUET, puis Benoît FAUCHEUX et Charles FOURNIER en tant que VP délégués à l’énergie). Cela vaut le coup d’avoir des élus écolos !

C’est aussi bien entendu le fruit du travail des services…

Ce travail de longue haleine porte ses fruits, mais il n’est évidemment pas terminé. L’ambition en matière d’efficacité énergétique de nos lycées est toujours présente et la construction des deux nouveaux lycées le démontrera : leurs bâtiments se veulent démonstrateurs, non seulement sur la performance énergétique mais aussi sur l’utilisation de matériaux biosourcés.

L’allusion aux matériaux biosourcés me permet une transition vers le second sujet de mon intervention : la politique d’achats responsables. Comme vous le savez peut-être, notre Région a obtenu à l’unanimité le 17 novembre dernier le Label adossé à la norme ISO 20400 « Relations fournisseurs et achats responsables, durables et équitables ». Nous sommes la première collectivité ainsi distinguée, avec un label attribué dès la première présentation, avec un score de 15/15 sur les critères d’évaluation, dont 3 pratiques exemplaires.

Le groupe écologiste a toujours considéré que la politique d’achats de la Région constituait une composante essentielle du soutien aux acteurs du territoire. Rappelons par exemple que 77 % de nos achats sont faits auprès d’entreprises du territoire régional. La stratégie achats a permis de soutenir une relation durable et de confiance avec nos fournisseurs, et notamment avec les TPE/PME de notre région.

L’obtention de ce label doit nous encourager à poursuivre cette démarche volontariste et engagée par notre Région en termes d’achats publics responsables, pour protéger l’environnement mais aussi pour tenir compte de la responsabilité sociale de ces achats.