Image communiqué de presse

Projet de LGV POCL : ça suffit !

Depuis la rentrée, nous assistons avec consternation à une nouvelle campagne de mobilisation en faveur du projet de ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL). Des motions et même parfois des délibérations ont ainsi été votées ou sont inscrites à l’ordre du jour au conseil général du Loiret, dans les agglomérations d’Orléans et de Blois, au conseil municipal d’Orléans, …

 

Jusqu’où va-t-on continuer ainsi dans le déni ? Le financement d’une ligne à très grande vitesse de 500 kilomètres, qui coûterait 15 milliards d’euros au bas mot, n’est absolument pas réaliste, et il est sans doute encore moins réaliste en 2014 que lors du débat public tenu en 2011-2012.

  

Qui peut encore sérieusement croire en septembre 2014 que le projet POCL a encore un avenir :

malgré les conclusions de la commission « Mobilité 21 »  qui, en juin 2013, a classé le projet de LGV POCL dans la catégorie des « secondes priorités » à engager « entre 2030 et 2050 », (compte tenu du questionnement qui persiste sur la réalité de la saturation de la LGV Paris-Lyon existante)?

malgré la situation des comptes publics ?

malgré la suppression de la taxe poids lourds qui a considérablement réduit les marges de manœuvre de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (AFITF) ?

L’heure n’est plus à entretenir le voile de l’illusion autour du POCL ni d’opposer les gens avec un tracé « ouest » et un tracé « médian », mais bien à proposer une amélioration concrète des relations ferroviaires moyennes-longues distances dans le « Cœur de France ». Plutôt que d’envisager de remettre encore des millions d’euros d’argent public en pure perte sur de nouvelles études, nous défendons l’alternative portée par les élus EELV des 6 Régions concernées, qui ont défini le concept de « Train à Haut Niveau de Service » (THNS) à mi-chemin entre TGV et TER.

Lien vers une présentation de cette alternative : http://lc.cx/eelv-alternative-thns

 

 

Jean Delavergne, président du groupe EELV au Conseil régional

Charles Fournier, 2ème vice-président de la commission transport et circulations douces du Conseil régional