Réponse au voeu de l’UDC sur le « chèque britannique »

Intervention de Michelle Rivet

Sur ce vœu, et pour paraphraser un des candidats à la primaire de la droite, il faut arrêter d’aborder les sujets par le petit bout de la lorgnette.

En effet, de quoi parle-t-on ? De la sortie de l’Union européenne d’un pays qui est contributeur net du budget européen. Ce qui veut dire que non seulement la question de la répartition du « chèque britannique » ne se pose pas mais qu’il faudra compenser le manque que constitue la contribution nette britannique, et elle s’élève à plusieurs milliards d’euros par an (entre 7 et 10 milliards ces dernières années).

La question du maintien du budget global de l’Union européenne me paraît donc plus urgente, sachant la part importante des subventions agricoles de la PAC dans ce budget (40 %) et tout particulièrement celles consacrées aux aides en direction de notre agriculture.

Et donc naturellement nous ne voterons pas ce vœu.