Enquête SAGE Beauce

SAGE Nappe de Beauce : participez à l’enquête publique !

La Région a donné son avis sur ce SAGE
Lors de la commission permanente du 18 février 2011, la région Centre a émis un avis détaillé sur le projet de Schéma d’aménagement et de gestion des eaux de la nappe de Beauce. Cet avis est constitué d’une série de préconisations destinées à donner une portée réelle au SAGE.

Gilles Deguet, vice-président Agenda 21, énergie-climat, eau, air déchets, nous apporte quelques éléments sur cet avis porté par la région et adopté à l’unanimité.

– Pourquoi la Région doit-elle donner son avis sur le SAGE Nappe de Beauce ?
– Quel est l’avis de la Région sur ce schéma ?
– Quelles sont ses préconisations ?
– Quels sont les autres moyens d’actions de la Région dans ce domaine ?

Lire l’article
Lire la délibération du conseil régional

 


Interview Gilles Deguet – SAGE Nappe de Beauce – 16 février 2012

 

Le SAGE mis à l’enquête publique
Dernière étape dans la procédure d’approbation du SAGE, cette enquête se déroule sur l’ensemble du territoire concerné du 23 janvier 2012 au 9 mars 2012 inclus.
Cette enquête a pour objet d’informer le public et de recueillir ses appréciations. Elle porte sur le projet de SAGE adopté par la Commission Locale de l’Eau (CLE) le 15 septembre 2010. Le dossier complet accompagné de l’évaluation environnementale et des avis recueillis auprès des collectivités est consultable dans chacune des 681 communes concernées par le SAGE. Des registres de recueil des observations sont disponibles dans 70 communes. Les commissaires enquêteurs recevront le public lors de permanences organisées dans 36 communes du territoire.

Retrouvez toutes les permanences, les horaires 
et le dossier d’enquête à télécharger sur : www.sage-beauce.fr

 

Pourquoi et comment participer à l’enquête publique ?
Vous l’aurez compris, la position des élus écologistes au conseil régional est que le projet de SAGE Nappe de Beauce doit être amélioré. Pour cela il est important qu’un maximum de contributions à l’enquête publique le demande. Un SAGE sur une nappe souterraine est une première et une belle idée à condition que les problèmes soient vraiment traités : réduction des prélévements, diminutions des pollutions en particulier par le développement de l’agriculture biologique, protection du milieu naturel. Les personnes physiques et morales (associations, partis politiques…) peuvent apporter leur contribution. Les élus au conseil régional, particulièrement ceux siégeant à la CLE auront d’autant plus de légitimité et de poids pour faire évoluer le SAGE.