Portrait Karim Laanaya

SNIT et avenir de la RN 154

Intervention de Karim Laanaya

Nous sommes étonnés de constater que l’axe Chartres-Orléans n’est évoqué, dans l’avant-projet consolidé de SNIT, qu’à travers son volet routier, ou plutôt autoroutier, puisque c’est bel et bien de l’autoroute dont il s’agit. Un projet d’autoroute activement soutenu par le Conseil général et les parlementaires d’Eure-et-Loir… avec la complicité d’une partie de la gauche départementale.

C’est d’autant plus étonnant que cette autoroute va à l’encontre des principes du Grenelle de l’Environnement qui sont abondamment rappelés dans ce document. Par exemple :

  • privilégier une meilleure utilisation des réseaux existants d’infrastructure ;

  • organiser le système de transport de manière à ce que la demande de mobilité puisse se tourner vers les modes les plus efficaces d’un point de vue énergétique.

Mais ce n’est pas la première fois que l’Etat renie les objectifs et principes du Grenelle de l’Environnement !

C’est pour nous l’occasion de rappeler ici que, sous l’impulsion des élus écologistes, l’ensemble de la majorité régionale a dit son opposition à ce projet autoroutier. Et le groupe EELV se prononce toujours pour un aménagement partiel, souple et progressif en 2×2 voies de la RN 154.

Nous sommes doublement étonnés : comme le souligne la communication du président, l’absence de toute référence à la liaison ferroviaire Chartres-Orléans est pour le moins surprenante. En effet, nous considérons que cette ligne comporte un intérêt national et un intérêt écologique évidents, que ce soit pour le transport des voyageurs ou du fret (par exemple les céréales).

Et ce dans la perspective du contournement de l’ouest parisien et de la réouverture, à terme, de l’ensemble de cette ligne, au-delà de Chartres, c’est-à-dire jusqu’à Rouen (en passant par Dreux et Evreux). Nous sommes favorables à l’aménagement d’une véritable « autoroute ferroviaire » sur cet axe et nous déplorons l’absence de volonté de l’Etat pour qui cette liaison n’est donc pas une priorité.

 

 

Session du 17 Février 2011
 Icône fichier PDF

Avis sur l’avant projet du SNIT