Soutien aux demandes des acteurs du spectacle vivant

Courrier adressé par le groupe écologiste le 12 mars 2021 à Jean CASTEX, Premier Ministre, et à Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Culture

Monsieur le Premier Ministre,

Madame la Ministre,

Une année entière s’est écoulée depuis qu’ont commencé les annulations de spectacles, les fermetures des musées, des cinémas, des lieux de patrimoine… Avec la culture, c’est en fait notre humanité qui est mise à l’arrêt. Nous ne pouvons être réduits qu’à des êtres productifs et des consommateurs. Dans cette période anxiogène où l’isolement engendré par l’épidémie appauvrit nos modes de vie et fragilise nos équilibres, nous avons plus que jamais besoin d’une culture vivante.

Au cœur de la désespérance, les artistes et les techniciens ont été privés de milliers d’heures de travail et continuent de l’être, sans perspective réaliste et concrète. Lors du premier confinement, le gouvernement avait prolongé les droits aux allocations chômage des artistes et techniciens jusqu’au 31 août 2021, dans la perspective d’un retour à la normale de l’activité dès l’automne 2020, dont nous savons qu’il n’a pas eu lieu, bien au contraire.

Face à ce qui pourrait être l’un des plus grands plans sociaux de notre histoire récente, le groupe écologiste au Conseil régional Centre-Val de Loire appelle le gouvernement à prendre toute la mesure du soutien qu’il est nécessaire d’apporter à l’ensemble de ces professionnels et soutient donc pleinement les demandes des organisations du secteur, en particulier :

  • un échéancier de la reprise d’activité ;
  • un fonds d’urgence permettant de financer les salaires des artistes et techniciens afin que se poursuive le travail artistique dans un cadre légal et réglementaire ;
  • la prolongation automatique de l’année blanche pour tous les intermittents.

Non seulement ces demandes nous semblent légitimes, mais elles représenteraient un coût presque dérisoire au regard de leur utilité sociale et en comparaison avec d’autres mesures exceptionnelles prises au bénéfice d’autres secteurs.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

Pour le groupe écologiste au Conseil régional Centre-Val de Loire,

Charles FOURNIER, Michelle RIVET, Benoît FAUCHEUX