Stratégie ESS : focus sur le fait coopératif

Intervention de Michelle Rivet

 

Nous nous reconnaissons pleinement dans les valeurs et caractéristiques de l’ESS qui met l’intérêt collectif au cœur de l’activité et vise à ne laisser personne sur le bord de la route. Et contre toute attente dans nos systèmes très déshumanisés et tournés vers le seul profit, les entreprises de l’ESS font preuve de larges capacités d’innovation et défrichent des secteurs émergents qui sont ensuite investis par des acteurs économiques plus classiques.

C’est tout particulièrement le cas dans les zones rurales et périurbaines où les entreprises d’insertion par exemple remplissent des fonctions abandonnées par les acteurs économiques qui les ont désertées et elles les réinventent : je pense aux Jardin de cocagne.

Mais je m’arrêterai ici à la question de l’innovation organisationnelle et l’avènement de formes collectives dans ce secteur dont le rapport explicite le soutien.

Les coopératives sont probablement une part du succès de l’agriculture d’après guerre tant il est vrai que les régions agricoles qui les ont le plus utilisées sont aussi celles qui ont été les gagnantes en terme de valeur ajoutée à leur production comme la Bretagne.

Aujourd’hui de nouvelles formes de coopération apparaissent: c’est le cas des Sociétés Coopératives d’intérêt Collectif qui réunissent pour un même objet tous ceux qui concourent à sa réalisation. C’est aussi le cas des SCOP qui permettent à des salariés de reprendre collectivement leur entreprise. Ces nouvelles formes reprennent la mutualisation et l’action collective qui ont fait le succès de la coopération et qui sont aujourd’hui souvent mise à mal dans les grandes coopératives.

La  stratégie régionale de l’économie sociale et solidaire identifie ces nouvelles formes d’organisations collectives qui préfigurent un nouveau fonctionnement de la société, plus transversal et plus proche des citoyens. Elles sont en particulier concernées par plusieurs objectifs opérationnels principalement dans l’axe accompagnement du développement de l’ESS et dans celui des coopérations territoriales.

Les outils régionaux comme dispositif A VOS ID peuvent et sont souvent mobilisés dans le soutien à l’émergence de ces coopérations mais je salue le lancement d’un AAP INNOVATION SOCIALE qui valorisera ces entreprises dont l’importance pour l’avenir économique de la Région est trop souvent oublié.