Portrait Jean-Philippe Grand

Stratégie régionale de l’innovation

Intervention de Jean-Philippe Grand

 

Monsieur le Président, mes chers collègues, La mise en place de notre stratégie régionale d’innovation à d’ores et déjà le mérite d’avoir permis d’évaluer les mesures prises depuis 2009. Que ce soit le diagnostic innovation croissance ou encore le dispositif Ardan, plusieurs mesures se sont avérées très efficaces et ont permis d’avoir un véritable effet levier, pour l’innovation mais surtout pour l’objectif que nous recherchons qui est celui du développement de l’emploi dans notre Région.

 

Mais ces réussites ne doivent pas cacher que nous sommes encore bien timides en Région Centre dans le développement des innovations liées à la transition écologique. Et c’est pourquoi nous sommes satisfaits que l’accent soit mis dans cette nouvelle stratégie 2014/2020 sur cet atout majeur qu’est la transition écologique de notre economie. Mais au delà de ça c’est bien la décroissance de certaines industries grosses consommatrices de ressources naturelles que nous recherchons . Et c’est bien une croissance forte des activités économiques qui gèrent les ressources durablement et une économie du réemploi et de la pérennité des biens que nous devons poursuivre. Lorsque nous aurons atteint cet objectif, nous serons passé d’un modèle économique qui utilise les ressources naturelles sans modération et sans logique du lendemain, qui crée de la richesse tout en détruisant des emplois, à un modèle de société qui gère les ressources durablement, qui permet à tous d’avoir du travail et un revenu décent.

 

Enfin, l’innovation pour l’innovation n’a pas de sens. Il faut sans cesse se poser la question de l’intérêt pour lequel on innove. Est-ce pour résoudre un problème ? Est-ce pour réduire l’impact sur l’environnement ? On ne peut considérer que la mise au point d’un produit ou d’un concept suffit à légitimer toutes les innovations y compris si elles ont un impact négatif sur la santé ou sur l’environnement. La compétition économique internationale ne peut justifier à elle seule de soutenir aveuglément toute innovation au prétexte que si nous ne le faisons pas, d’autres pourraient la mettre en œuvre. L’éthique doit avoir sa place dans la réflexion que nous menons pour maintenir notre pays comme lieu attractif pour les entrepreneurs du monde entier qui recherchent la compétence tout autant que la qualité de vie que nous avons su créer en France.

 

Notre positionnement en faveur de la transition écologique reflète la volonté politique qui est la nôtre au service de nos concitoyens. Nous soutiendrons au travers de cette orientation majeure de notre stratégie régionale, toutes les initiatives allant dans ce sens avec confiance.

 

Je vous remercie.