Vœu pour le raccordement d’Orléans, Blois, Châteauroux et Bourges à la future interconnexion des LGV au sud de l’Ile-de-France

Vœu du groupe Europe-Écologie les Verts – Session du 15 décembre 2011

À l’heure actuelle, les habitants de la région Centre qui souhaitent se rendre par le train dans une autre région sont souvent obligés de transiter par des gares parisiennes créées au milieu du XIXème siècle (alors que l’organisation ferroviaire de la France ne se concevait que par un système en étoile autour de sa capitale).

L’interconnexion des lignes à grande vitesse au sud de l’Ile-de-France est un projet tout à fait essentiel qui a pour but, en reliant les différentes LGV, de faciliter les liaisons ferroviaires interrégionales. Le Conseil régional du Centre, notamment en tant qu’adhérent  de l’association «  Interconnexion Sud TGV », soutient cette idée depuis longtemps.

Le projet a fait l’objet d’un débat public au cours du premier semestre 2011. Au mois de septembre 2011, le maître d’ouvrage, Réseau ferré de France (RFF) a retenu le « scénario C », lequel prévoit une ligne principalement souterraine et la création de 2 gares nouvelles, à Orly et dans le secteur de Sénart.

En conséquence, le Conseil régional du Centre, réuni les 15-16 décembre 2011 à Orléans :
    – réaffirme que le projet d’interconnexion des LGV au sud de l’Ile-de-France constitue une priorité en terme d’aménagement du territoire, tant nationalement que régionalement ;

    – demande à RFF de prévoir le raccordement de la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse à l’interconnexion des LGV au sud de l’Ile-de-France. 

Voeu adopté, vote « pour » des groupes EELV, PC/FG, PS et vote « contre » du groupe UMP et NPPV du groupe FN