Vœu pour une reconnaissance de l’Etat palestinien

Vœu proposé par les groupes Europe Ecologie-Les Verts, Communiste-Front de Gauche et Parti Socialiste-Parti Radical de Gauche

 

Cela fait 67 ans que l’Organisation des Nations Unies a prévu, dans son plan de partage de la Palestine, l’existence de deux Etats indépendants. Depuis 1947, il y a eu quatre guerres et d’innombrables affrontements.

Alors que les tensions se multiplient au Proche-Orient, de Gaza jusqu’aux frontières turques, que la viabilité même d’un Etat palestinien est menacée par la colonisation et qu’un nouveau cycle de violences menace, la reconnaissance de la Palestine pourrait contribuer à relancer un processus aujourd’hui au point mort.

Répondant à l’invitation de plusieurs centaines de personnalités israéliennes engagées pour la paix, des motions en ce sens ont été adoptées au cours des deux derniers mois par le Parlement britannique, par le Sénat irlandais, par le Congrès des députés espagnols, et, en France, par l’Assemblée nationale et par le Sénat.

Le Gouvernement suédois est allé plus loin en reconnaissant l’Etat palestinien le 30 octobre, devenant le 135ème Etat à le faire.

Laurent FABIUS, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, a résumé la position française sur le sujet à l’occasion de la Conférence du Caire pour la Palestine et la reconstruction de Gaza, le 12 octobre dernier : « L’objectif est clair : un Etat palestinien indépendant, démocratique, contigu et souverain, vivant dans la paix et la sécurité aux côtés d’Israël, sur la base des lignes de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux Etats. Cette solution des deux Etats est menacée sur le terrain notamment par la colonisation. Face à ce danger, il nous faudra bien reconnaître l’Etat palestinien.  ».

Avec ce vœu, notre collectivité veut envoyer un signal fort. Bien entendu, une telle reconnaissance ne pourrait être qu’une étape vers la paix.

Nous, élus régionaux du Centre, conscients de l’interdépendance des différentes régions du monde, souhaitons affirmer l’urgence d’ouvrir des négociations bilatérales entre Israël et l’Etat palestinien, qui doit être tenu en tous points pour un égal.

En conséquence, le Conseil régional du Centre, réuni les 18 et 19 décembre 2014 à Orléans :

  • juge que « la solution des deux Etats », promue avec constance par la France et l’Union européenne, suppose la reconnaissance effective de l’Etat de Palestine aux côtés de celui d’Israël ;
  • s’associe à l’initiative prise à l’Assemblée nationale comme au Sénat visant :
    • à reconnaître sans délai la Palestine comme un Etat indépendant, souverain et démocratique, sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux Etats ;
    • à tout mettre en œuvre pour faire aboutir la reconnaissance de la Palestine au niveau international et pour arriver à un accord politique de paix juste et durable entre deux Etats indépendants et viables.
  • souhaite que la France soit le 136ème Etat à reconnaître l’Etat palestinien.

 

 

VŒU ADOPTE :

– pour : EELV, PC-FG, PS-PRG

– non participation au vote : UPRC (UMP+UDI), FN