Voeu relatif à la santé : soutenir les actions de prévention

Vœu du groupe Europe-Écologie Les Verts

La nécessité de développer la prévention et la promotion de la santé est aujourd’hui largement reconnue : les besoins de soins curatifs sont autrement plus élevés si en amont les soins préventifs n’ont pas été entrepris.  Or en France les financements consacrés à la prévention représentent moins de 3 % du budget de la santé. Ce sont donc des associations qui ont pris à bras le corps cet aspect délaissé en grande partie par les pouvoirs publics.  

En juin 2009, la loi HPST (hôpital – patient – santé – territoire) avait prévu que les efforts en faveur de la prévention allaient être accrus et que les ARS (agence régionales de la santé) devraient y veiller. En pratique, pour la deuxième année consécutive, l’État baisse de manière drastique les subventions destinées à la prévention : en l’occurrence moins 28 % cette année ! Mais pour beaucoup de structures, en particulier les plus modestes, les réductions vont bien au-delà, jusqu’à 50 % voire plus.

La situation devient dramatique pour certaines associations qui ne pourront plus fonctionner et devront licencier, voire fermer leur structure. Cela conduira à un recul grave de la prévention.

En conséquence, le Conseil régional du Centre, réuni les 23 et 24 juin 2011 à Orléans, demande à l’État :
    – de revoir à la hausse ses attributions de financement de la prévention en région Centre ;
    – d’attribuer en urgence une dotation aux associations les plus menacées qui interviennent dans le champ de la prévention.

Vœu adopté : vote « Pour » de la majorité (PS, PC, EELV) et non participation au vote du FN et du groupe UPRC (UMP+NC)