Vœu relatif à l’accueil et à l’intégration des personnes réfugiées

Vœu proposé par les groupes Europe Ecologie-Les Verts, Communiste-Front de gauche et Socialiste-Radical de gauche

                                                 

Depuis deux ans, nous avons atteint dans le monde un nombre record de personnes déplacées depuis la Deuxième Guerre mondiale (plus de 50 millions selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés). Une infime minorité de ces personnes contraintes à l’exil souhaitent trouver refuge en Europe.

 

Le préambule de notre Constitution rappelle que pour la République française le droit d’asile est un devoir.

 

La crise des réfugiés doit naturellement trouver une réponse européenne. L’Europe n’a pas le droit d’échouer sur cette question. Les solutions existent pour garantir une solidarité continentale : instaurer un mécanisme d’urgence et obligatoire pour une répartition équitable des réfugiés entre les Etats membres, remplacer le système de Dublin par un système équitable de solidarité et de partage des responsabilités, offrir un accès sûr et légal à l’Union européenne.

 

La France a confirmé son soutien pour accueillir 24 000 demandeurs d’asile, mettre en œuvre la réforme du droit d’asile en France et créer les places d’hébergement et les logements nécessaires. Même si cet engagement paraît bien modeste, cela implique une mobilisation des collectivités locales, en particulier les communes pour l’accueil des adultes et les Conseils départementaux pour les mineurs isolés. Sans attendre, sur le territoire régional, nombre d’associations et de collectifs citoyens se sont déjà engagés dans cette voie.

 

La Région Centre-Val de Loire a déjà décidé d’une première aide à la Croix Rouge. Au-delà de l’urgence, il est du devoir de notre collectivité de s’inscrire plus durablement dans une démarche de solidarité humaine. Pour cela, le Conseil régional doit apporter sa contribution, en s’appuyant sur les compétences et les dispositifs qui sont les siens, à l’effort collectif en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes réfugiées, en soutien et en lien avec les initiatives associatives et citoyennes ou venant de collectivités.

 

En conséquence, le Conseil régional Centre-Val de Loire, réuni le 15 octobre 2015 à Orléans, s’engage :

  • à « aider ceux qui aident » en appuyant les initiatives prises sur le terrain par des citoyens et des associations ;
  • à soutenir les Universités et les lycées qui souhaitent accueillir de jeunes réfugiés ;
  • à mobiliser prioritairement ses dispositifs de soutien aux collectivités qui seraient volontaires pour l’accueil de réfugiés, par le biais des contrats régionaux de solidarité territoriale ou d’ID en campagne ;
  • à développer en particulier les formations de « français langue étrangère » (FLE) pour aider à l’intégration des réfugiés ;
  • à conforter sa politique de coopération décentralisée, pour contribuer à apaiser les relations internationales.

 

VOEU ADOPTE 

Pour : EELV, PC-FG, PS-PRG

Contre : FN

Non participation au vote : UPRC